Maison de Jim Thompson

      Commentaires fermés sur Maison de Jim Thompson

Partie intégrante des musées nationaux, la maison de Jim Thompson à Bangkok recèle dans ses murs de teck, au style architectural thaïlandais authentique, une collection d’objets d’art d’exception. Plus qu’une visite, la découverte du domaine et de son contenu est un réel voyage culturel.

La maison thaïlandaise de Jim Thompson à Bangkok, installée dans la verdure le long du Khlong San Sap, est le musée d’un Américain tombé sous le charme du royaume au milieu du siècle passé. Jim Thompson était un citoyen américain qui est venu en Thaïlande juste après la Seconde Guerre mondiale.

Cheville ouvrière de la relance de la commercialisation de la soie thaïlandaise dans le monde, cet esthète de l’art asiatique a fait de son antre un véritable paradis où s’harmonisent végétation tropicale luxuriante, architecture siamoise et objets d’art prisés.

Dès son installation dans le pays à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Jim Thompson s’intéresse d’emblée à la soie que fabrique le pays et apporte un nouveau souffle à ses techniques de production et à son commerce, quelque peu anémique à cette époque. Grand amoureux des arts, il entreprend, à titre personnel, une quête de beaux objets qu’il conserve dans sa maison, l’élément majeur du musée. Il accumule ainsi, durant près de trente ans, un petit trésor de pièces anciennes de toute beauté, datant pour certaines de plusieurs siècles. La maison en teck est remarquable. Typiquement thaïlandaise, elle se compose en réalité de six anciennes constructions traditionnelles différentes (une de Bangkok et cinq de la province d’Ayutthaya) que Jim Thompson a déplacées et réaménagées à sa façon en 1959 dans sa propriété, à Bangkok.

L’exploration du domaine est étonnante. La quiétude du lieu et l’authenticité des bâtisses donnent l’impression que rien n’a bougé depuis le départ du propriétaire. La végétation merveilleuse du jardin invite à la rêverie et les objets d’art magnifiques de la collection du musée (porcelaines, peintures, sculptures, meubles, vases…), au voyage. La demeure démontre à quel point l’architecture thaïlandaise est d’une grande finesse.

À la fin des années 1960, Jim a disparu dans les Highlands en Malaisie. M. Thompson n’a jamais été retrouvé ni entendu depuis, bien que les équipes de recherche le recherchaient longuement. Les rumeurs les plus folles sur sa disparition circulent encore à ce jour.

Le Jim Thompson Museum est situé dans la région de Sukhumvit, il est ouvert tous les jours. Les billets
d’entrée peuvent être achetés pour 100 Baht thaïlandais par personne. En raison de son emplacement,
le Jim Thompson est l’un des musées les plus faciles à visiter à Bangkok.

6 Rama I Rd, Khwaeng Wang Mai, Khet Pathum Wan, Krung Thep Maha Nakhon 10330, Thaïlande